Ville de Sidé, entre l’antique et le moderne

Située à 65 kilomètres de la capitale Antalya et sur son golfe et fondée au 7ème Siècle Avant Jésus-Christ, la ville de Sidé est un port de la côte de Pamphylie ; région antique du sud de l’Asie mineure considérée comme étant la ville des sciences, de la culture et du commerce et qui, actuellement est devenue l’une des meilleures attractions touristiques de la Turquie moderne grâce à sa position géographique et à sa richesse en histoire.

Entre ciel, mer et terre, la ville de Sidé est un vrai musée à ciel ouvert, une carte postale en plusieurs dimensions. Une petite heure de l’aéroport sépare les visiteurs de la ville portuaire qui, dès leur arrivée, ils ne peuvent être qu’émerveillés.

Ville de Sidé, côté terre

Lorsqu’on arrive au dernier arrêt de bus qui mène à Sidé, deux colonnes énormes de 12 mètres de longs protègent la porte d’accès au monde antique avec un défilé de monuments anciens et de ruines contant chacune une histoire et un périple de vie ; la fabuleuse fontaine Nymphaeum ou la source d’eau qui alimentait les riches et les bains turcs puis les habitants de la ville et qui s’étend sur 45 kilomètres dont 13 creusés en montagne, le Side Museum qui, lui, héberge une très forte et riche collection de pièces d’anciennes monnaies, des sarcophages, des tombes d’anciens empereurs ou encore des stèles.

Même les statues qui décoraient le Nymphaeum y sont logées. Il n’est pas pour autant aussi grand que cela mais il vaut certainement le détour vue la valeur de ses objets en bronze, en marbre, en terre cuite ou en pièces rares grecques et romaines. C’est le seul site dont l’entrée est payante. Juste à côté du musée, femmes et hommes, chacun à son tour, se ruent vers les bains traditionnels ne serait-ce qu’une fois par semaine, et c’est la tradition turque dans toutes les villes.

L’amphithéâtre

Pas loin du musée, un petit coup d’œil sur l’amphithéâtre, ce lieu de combats entre animaux sauvages et gladiateurs d’une capacité de 15 000 personnes, encore très bien conservé pour accueillir le maximum de touristes et d’amoureux de l’art et de la culture. Une arène où il fait bon vivre en solitaire pour s’inspirer en respirant. Rien de mieux que d’admirer le bleu du ciel et de la mer ou encore d’assister à un sublime coucher de soleil en visitant le Temple d’Appolonqui a vu naitre une belle histoire d’amour entre Anthony el Cléopâtre.

En faisant un petit détour vers Aspendos, on aura ainsi visité l’un des plus importants sites culturels et historiques de Pamphylie où on peut assister à des concerts et des opéras au sein de son amphithéâtre du second Siècle. En quittant Aspendos, les guides locaux emmènent les visiteurs vers un autre endroit magique.

Le Temple de Dionysos qui, construit sur un piédestal élevé juste derrière l’ancien arc de triomphe, actuellement la porte d’entrée de la ville, il est orné de quatre colonnes de granit rouge à chapiteaux corinthiens. Richement orné par de multiples couleurs, le temple a su faire le bonheur de plusieurs visiteurs qui, par la même occasion y dégustent le bon vin qui porte le même nom, Dionysos, le Dieu du vin. Dans les montagnes de Taurus, la ville antique de Perge, Pergué en turc, un très beau site archéologique quoique peu visité, mérite le petit détour. Il n’est qu’à 20 kilomètres d’Antaya.

Activités physiques à la Ville de Sidé

A Side, il n’y a pas que les sites archéologiques et les vestiges romains. Il existe aussi d’autres attractions pour les sportifs de moyens et de haut niveau telles que les escapades en jeeps en famille ou entre amis, en quads à Koprucay river ; un safari d’aventures à couper le souffle et à faire monter l’adrénaline à ceux qui le souhaitent bien évidemment. Un safari découverte au parc national du canyon en quad ou en buggy n’est pas à négliger à l’occasion. Les vélos tout terrain ont aussi leur place dans les activités physiques si les voyageurs le désirent. Pour les amoureux de l’équitation, des inscriptions peuvent se faire dans les hôtels où ils hébergent pour faire une petite ou grande promenade guidée ou non, selon les capacités et les niveaux de chacun. Quant aux randonneurs, une paire de chaussures et de bâtons de marche suffisent pour flâner au milieu des champs ou au bord de la rivière en toute liberté et toute sécurité.

Side côté mer

Toute la ville de Side se situe au bord de la mer. La couleur du ciel et le turquoise de l’eau avec un reflet de soleil ne font qu’éblouir les vacanciers qui profitent bien des plages de sable fin mais cela n’est pas suffisant car si sur terre il y’a un monde, dans l’eau claire et transparente on trouve un autre monde complètement différent.

Le meilleur moyen de le découvrir c’est de foncer droit dedans mais comment ?

Tous les hôtels et tous les voyagistes de la ville de Side proposent leurs multiples services pour faciliter le séjour aux visiteurs et aux locaux. Sur les plages, les activités sportives ne manquent pas à Side et alentours. Le jet ski, le puddle, la planche à voile sont au rendez-vous pour des petites sorties en mer d’une heure ou deux. Une équipe d’experts est présente pour accompagner et assister les curieux des profondeurs au musée de la plongée sous-marine. Une initiation à la plongée précède toujours la visite du musée, donc on peut y foncer les yeux grands ouverts pour exploiter le monde magique des statues sous l’eau.

Pour les craintifs ou les claustrophobes, ils peuvent participer aux sorties en bateaux de croisières au départ du port de Sidepour admirer les cascades de Manavgat, gouter les délices turques et déguster le bon vin du pays. Vivre une journée entre le bateau et les profondeurs de l’eau claire en y plongeant de temps en temps pour bien se rafraichir, profiter et mémoriser ces moments en prenant des photos des cascades et des côtes. Il n’est pas impossible de naviguer tout en étant escorté de dauphins en participant à la croisière vers l’île aux dauphins depuis le vieux port de Side et tout en se baignant dans la mer méditerranéenne dans une ambiance familiale et conviviale.

Pour ceux qui ne désirent pas passer tout le temps sur le bateau, ils peuvent opter pour la traversée en bateau depuis le port de Side jusqu’à Manavgat, profiter pour faire le marché du village et y déguster un bon repas local organisé par les locaux du coin, et pour finir, faire les boutiques et s’apprivoiser de jolis cadeaux pour ses proches.

Des sorties programmées à la Ville de Sidé

Hors les croisières et les promenades en bateaux, il existe également un autre moyen de se divertir tout en découvrant les endroits les plus prisés. Il s’agit pour ce faire, de s’inscrire auprès des voyagistes ou des réceptionnistes des hôtels à des sorties en autobus pour visiter les villages voisins tels que Korkuteli et son amphithéâtre romain, les ruines et le temple d’Athéna, profiter d’un bon bain de boue dans le lac Salda avant d’aboutir a Pamukkale, ville connue pour ses eaux thermales riches en minéraux et par la piscine de Cléopatre. S’arrêter un moment pour visiter la ville d’Hierapolis, la ville sacrée et ses stations thermales est impératif vue son importance historique. Il ne faut pas manquer de faire une courte escale aux sources chaudes de Karahayit autour desquelles, on peut siroter un bon thé ou un bon café turc fait par les soins des habitants du village.

Familles avec enfants, vous serez gâtés !

Avant le départ pour les villes d’origine, et en la présence en vacances en familles d’enfants en moyen et bas âge, une journée au parc thématique Parc of Legends s’impose pour une meilleure détente dans les meilleures conditions aussi bien pour les grands que pour les petits. Un véritable parc aquatique à fortes sensations avec une piscine à vagues et un show de dauphins. Les toboggans, les manèges et la plage artificielle sont également au rendez-vous pour faire oublier la fatigue de la semaine entre randonnées, visites des ruines et des musées et pourquoi pas pour faire profiter les enfants de ce beau voyage à travers l’histoire.

la Ville de Sidé côté cœur

La ville de Side est tellement magnifique sur tous les points de vues que si on la visite une fois, on est sûr qu’on la programmera pour d’autres fois en solo, en amoureux, en famille ou entre amis.

(113)