100 activités et visites incontournables à faire en Turquie

Que faire en Turquie? Ce beau pays riche en culture et en nature? La Turquie est un pays merveilleux avec de super destinations touristiques et de très beaux paysages vous pouvez y voir toute l’année. Si vous voulez visiter la Turquie alors vous devriez suivre ce top 100 des choses à faire en Turquie.

Que faire en Turquie en fonction de la région que vous visitez ?

I- Istanbul

1- Voyagez entre deux continents autant de fois que vous voulez pendant un seul séjour:

Passez la matinée en Europe et l’après-midi en Asie? C’est possible quand vous visitez Istanbul en Turquie. Il est même possible de le faire plusieurs fois pendant votre séjour. C’est insolite et c’est très fascinant quand on y pense. Avec juste un trajet en ferry entre la cote européenne et la cote asiatique, cette expérience est aussi cosmopolite qu’amusante.

Faire-turquie

 

2- Partez en croisière sur le Bosphore:

Faire une promenade en bateau dans le détroit du Bosphore est l’expérience incontournable d’Istanbul. Passer devant des quartiers pittoresques au bord de l’eau permet de contempler les grands monuments des deux rives d’une nouvelle perspective. Vous allez aussi voir des pentes boisées et des forteresses. Une croisière sur le Bosphore est la chose la plus raffinée, l’essence même d’une visite d’Istanbul.

que-Faire-turquie

3- Marchandez dans les bazars:

Négociez comme le font les locaux en traversant le Grand Bazar et le Bazar aux épices. Ces marchés sont peut-être touristiques. Mais c’est toujours amusant de le faire. Vous pouvez y acheter des bijoux, des tapis « Kilims » originaux, des articles en céramiques, des vêtements et des accessoires en cuire, etc.. Le charme de ses endroits est indéniable. En fait, vous pouvez y passer toute une journée à admirer les couleurs et l’authenticité de l’artisanat turque.

que-Faire-turquie-

4- Émerveillez-vous devant les anciens dômes:

De la magnifique Aya Sofya à la gracieuse mosquée Süleymaniye, les plus grandes œuvres d’architecture impériale de la ville ne cessent d’impressionner, surtout de l’intérieur lorsque vous levez les yeux. L’architecture de la période ottomane est simplement impressionnante. En plus d’un grand charme de l’architecture, vous allez être séduits par l’histoire derrière chaque monument. Choisir de prendre un guide ou un audio guide si disponible n’est pas une mauvaise idée. Surtout que ces endroits regorgent d’histoires fascinantes.

que-Faire-turquie-1

5- Admirer l’opulence des grands palais:

Avec leur décor somptueux et leurs quartiers de harem fascinants, les palais de Topkapı et de Dolmabahçe offrent un aperçu de la splendeur de l’Empire ottoman. Des palais que les Sultans ottomans voulaient plus splendides et plus opulents que tous ceux de l’Europe. La somptuosité de ces monuments est indéniable et palpable dans tous les détails. Un mélange de luxe européen et d’opulence ottomane avec un mariage de styles architecturaux unique en son genre s’offre à vous ici. Et comme tous les grands monuments, une richesse historique et plusieurs intrigues remplissent les couloirs de ces maisons de pouvoir.

que-Faire-turquie-2

Lire aussi sur Istanbul:

Guide des meilleures activités et visites à faire à Istanbul

II- La région de mer de Marmara et La mer Égée

6- Explorer Bourse la Verte:

Bursa ou Bourse se trouve au centre des vergers ou se jettent nombreux ruisseaux de montagne. C’est une belle petite ville pittoresque ou les maisons avec leurs couleurs vives et les ruelles sinueuses créent une jolie scène villageoise. Des petites fontaines parsèment le paysage. Pendant votre visite à Bourse, ne ratez pas la visite du fameux Yeşil Cami ou mosquée verte. Promenez-vous dans le bazar couvert pour faire du shopping aux souvenirs ou juste pour découvrir la scène locale. Enfin assurez-vous d’essayer la spécialité locale de kebab, İskender kebap.

que-Faire-turquie-3

7- Remontez le temps à Troie :

Troie est un site historique incontournable, qui a été découvert en 1871. C’est là que les ruines d’une ville antique de 5 000 ans sont exposées. Plus de neuf couches de civilisation ont été découvertes dans ce site, dont la plus ancienne date du XIème siècle avant notre ère.

Les ruines se trouvent sur le bord de la mer Égée à environ 80 km au nord-ouest d’Izmir sur la côte nord-ouest de la Turquie. Troie est un site archéologique très important parce qu’il est l’un des rares sites archéologiques en Anatolie (la partie occidentale de la Turquie) qui a conservé un certain nombre d’objets et vestiges datant du Bronze Ancien et du Bronze Nouveau.

que-Faire-turquie-4

8- Rendez hommage à Gallipoli:

Gallipoli, une destination pour les amoureux de l’histoire, les passionnés d’archéologie et les voyageurs à la recherche d’un nouvel endroit à explorer.

Lorsque vous visitez Gallipoli, vous découvrez un paysage unique, rempli de trésors arctiques et de plages de sable fin. Cette région est également fameuse pour ses champs de bataille et monuments commémoratifs qui ont été construits ici après la Première Guerre mondiale.

que-Faire-turquie-5

9- Promenez-vous dans l’ancienne Pergame:

Si vous cherchez un endroit pour explorer le monde antique, ne cherchez pas plus loin que Pergame, en Turquie. Cet exemple étonnant d’architecture classique est le deuxième après Ephèse en Turquie. Mais c’est toujours l’un des meilleurs endroits au monde pour rendre hommage à l’histoire.

Pergame était autrefois une ville prospère qui a joué un rôle majeur dans le développement de la civilisation. Il est célèbre pour son immense théâtre, qui peut accueillir jusqu’à 5 000 personnes à la fois et qui est toujours considéré comme l’un des plus grands théâtres jamais construits par l’homme.

Si vous recherchez une expérience éducative ou si vous voulez simplement une excuse pour voir une architecture impressionnante, Pergame devrait être en haut de votre liste !

que-Faire-turquie-6

10- Détendez-vous à Assos:

Assos est un village turc qui se trouve dans la région de Troie. Il est célèbre pour ses ruines grecques et pour sa proximité avec les plages.

Assos est le paradis des touristes qui veulent se reposer au calme. Les ruines sont à quelques minutes du village. D’autres destinations plus exotiques comme les plages de la côte méditerranéenne ne sont qu’à une heure de route.

Le site le plus célèbre ici est le temple d’Athéna. La construction de ce site date de 600 avant notre ère au sommet d’un temple plus ancien datant de 1000 avant notre ère. Le temple était dédié à la déesse Athéna Polias (Athéna Protectrice). Il se dresse sur une colline surplombant la ville. Il offre ainsi une vue panoramique sur le mont Ida, qui s’élève derrière la ville.

Un autre site majeur d’Assos est le château d’Assos. Il remonte à 400 avant notre ère et surplombe à la fois la baie d’Assos et le mont Pagos. Le château a été construit à l’origine au sommet d’une ancienne colonie datant de 3000 avant notre ère, lorsqu’il a été utilisé par les Mycéniens de la Grèce continentale lors de leurs campagnes militaires contre Troie et d’autres régions d’Asie Mineure.

que-Faire-turquie-7

11- Achetez des carreaux d’Iznik:

La ville turque d’Iznik a une riche histoire en tant que centre de production de céramique. Les artisans locaux créent de belles céramiques depuis des siècles et continuent de le faire aujourd’hui. Si vous êtes en ville, arrêtez-vous à l’un des ateliers pour observer les artisans au travail et acheter quelques-uns de leurs produits. Vous pourrez ramener chez vous des souvenirs qui vous rappelleront votre voyage pour les années à venir !

que-Faire-turquie-8

III- La région de la côte égéenne centrale et méridionale

12- Visitez Éphèse:

Éphèse est une ville historique de Turquie qui était autrefois la capitale de la province romaine d’Asie. Il a une histoire riche et vous pouvez encore voir de nombreux vestiges de son époque en tant que centre majeur de culture et de commerce.

À l’époque hellénistique (323-31 av. J.-C.), la ville était fameuse comme un centre de culte de la déesse Artémis. À l’époque romaine (31 avant J.-C.-395 après J.-C.), elle était fameuse comme l’une des sept merveilles du monde antique. À l’époque byzantine (395-1204 après J.-C.), elle devint un centre important pour le christianisme et abrita l’une des premières bibliothèques de l’histoire.

Les ruines d’Éphèse sont entourées de vestiges de ces différentes époques dont des temples, des maisons, des boutiques, et même une bibliothèque !

que-Faire-turquie-9

13- Régalez-vous de fruits de mer locaux et de meze frais:

Les fruits de mer locaux et les meze frais ont toujours été les spécialités de cette région. Ces plats se prêtent particulièrement bien à la table des restaurants de côte et sont parfaits pour le dîner en terrasse. Régalez-vous au restaurant ou à la maison avec des ingrédients frais et savoureux!

que-Faire-turquie-10

14- Baignade, planche à voile et plongée sous-marine:

Certaines des eaux les plus brillantes et les plus bleues de la région égéenne entourent les jolies villes côtières de Çeşme et Bodrum.

Çeşme est une ville balnéaire fameuse pour ses baigneurs, ses véliplanchistes et ses plongeurs. La ville est également une destination prisée des marins et des véliplanchistes pour louer du matériel et profiter du soleil méditerranéen.

Bodrum est une autre ville balnéaire à proximité avec une belle zone portuaire qui offre un éventail d’activités telles que la natation, la plongée, la plongée en apnée, le jet ski et la planche à voile. Certaines des meilleures plages de Bodrum incluent la plage du château de Bodrum (également fameuse sous le nom de plage d’Halicarnasse), la plage de Turgutreis, la plage de Bitez et la plage d’Ortakent (alias Sandal Bay).

que-Faire-turquie-11

15- Faites une croisière bleue:

Imaginez-vous à bord d’une goélette, ou bateau en bois, naviguant le long de la côte égéenne. Vous vous laissez bercer par les vagues et admirez les paysages à perte de vue. Ces moments d’intimité sont inoubliables.

C’est un voyage qui ne se fait pas en un jour. Mais il mérite que vous le viviez à fond. Les mouillages se trouvent à l’abri des regards, les criques isolées parsemées d’eaux claires et cristallines sont idylliques. Le temps passe trop vite, il faudrait rester plus longtemps!

que-Faire-turquie-12

16- Promenez-vous dans Şirince:

Şirince est un magnifique village qui se trouve juste à l’extérieur de la ville d’Izmir en Turquie. Ce pittoresque village viticole est entouré de belles maisons, dont beaucoup ont été rénovées et restaurées pour retrouver leur gloire d’antan, ce qui en fait un lieu idéal pour des visites à pied. Les collines sont aussi idéales pour la randonnée.

que-Faire-turquie-13

IV- La région de la cote turquoise

17- Détendez-vous sur les plages:

Certaines des plages les plus agréables de la Méditerranée sont ici. Allongez-vous sur votre lit de bronzage ou plongez depuis une plateforme flottante.

Les plages de la Riviera turque sont parmi les plus relaxantes de la Méditerranée. Mais il n’y a pas de meilleur endroit pour se détendre que sur votre propre plage privée. Cette expérience est possible quand vous réservez une chambre avec plage privée et bronzez ou nagez sur l’une des plateformes flottantes.

Parmi les meilleures plage de la cote turquoise est celle de Patara. La plage est très appréciée par les amateurs de sports nautiques comme la plongée, la planche à voile et le kayak. Les amateurs d’activités aquatiques seront comblés par les différents sports aquatiques qu’on trouve : rafting, canoë-kayak et jetski (location). La plage est également très appréciée par les surfers qui viennent y surfer toute l’année grâce à sa vague de sable.

Enfin, la nature préservée de la région est un véritable atout pour ceux qui veulent faire de la randonnée ou simplement se promener.

que-Faire-turquie-14

18- Dormez dans des hébergements uniques:

Dormez dans un manoir ottoman transformé en hôtel sur la péninsule de Datça, une vieille maison en pierre dans les rues sinueuses de Kaleiçi à Antalya ou une cabane en bord de plage à Çıralı.

Vous trouverez des options intemporelles et authentiques pour vos vacances au bord de la mer turquoise, comme le village pittoresque d’Çıralı. Ceux qui aiment la nature se sentiront attirés par les randonnées à travers la forêt et à travers les montagnes. Vous pouvez également explorer les grottes et admirer les paysages sublimes de la Turquie, avant de revenir vous reposer au soleil.

que-Faire-turquie-15

19- Admirez des ruines spectaculaires:

La cote turquoise est riche en ruines antiques spectaculaires. Vous pouvez vous promener dans les vestiges de villes antiques, comme la ville antique d’Aspendos, qui a conservé son théâtre romain presque intact. Vous pouvez également explorer le sommet de la montagne Termessos à l’Olympos envahi par la végétation et observer le spectacle d’une ville antique qui a subi les ravages du temps.

que-Faire-turquie-16

20- Faites une croisière bleue:

Vous vous demandez comment faire une croisière bleue? Eh bien, la réponse est simple: louez un yacht à bord duquel vous naviguez seul ou avec votre famille. En route pour une croisière bleue, vous pouvez jeter l’ancre pour faire la sieste, nager ou attraper un poisson pour le dîner. Avec un yacht personnel, vous pouvez naviguer sur l’eau comme bon vous semble et profiter de la beauté des paysages turquois.

que-Faire-turquie-17

21- Parcourez la voie lycienne:

Si vous cherchez l’endroit idéal pour vous évader et explorer l’une des plus belles campagnes de Turquie, ne cherchez pas plus loin que la voie lycienne.

Que vous souhaitiez passer une journée de randonnée ou plusieurs jours d’exploration, ce sentier légendaire vous fera traverser certains des paysages les plus époustouflants de la Méditerranée. La voie lycienne s’étend de Fethiye à Antalya, parallèlement à une grande partie du magnifique littoral turc.

Ce voyage incroyable est fait pour tous ceux qui aiment la nature, l’histoire ou simplement prendre l’air. C’est aussi idéal pour ceux qui veulent passer quelques jours à explorer l’une des plus belles régions de Turquie, et il n’y a pas de meilleur moyen de le faire qu’à pied !

que-Faire-turquie-18

V- La région de Cappadoce et la Turquie centrale

22- Montgolfière au-dessus de la Cappadoce:

Dans un panier suspendu au-dessus de la Cappadoce, cette croisière aérienne vous emmènera à travers les terres spectaculaires qui bordent la région. Vous verrez les paysages rocheux éthérés et les cheminées de fées photographiques au loin, tandis que votre Montgolfière vogue à travers des cônes rocheux et des colonnes de fumée.

que-Faire-turquie-17

23- Explorez les villes souterraines:

Les villes souterraines de Turquie sont des lieux extraordinaires. Ici, vous pouvez découvrir des antiquités et des vestiges d’un autre temps. Il y a de nombreux sites souterrains à visiter dans la région de Cappadoce. Les anciens habitants de cette région ont créé des vastes complexes souterrains à plusieurs étages qui abritaient autrefois des dizaines de milliers d’habitants.

Kaymaklı est une ville de la région de l’Anatolie centrale en Turquie. La ville a été construite comme refuge pour les gens en temps de guerre. Mais elle a également été utilisée comme espace de stockage pour les aliments et autres objets de valeur.

Derinkuyu est une autre ville souterraine qui se trouve près de la ville de Nevşehir en Turquie. La ville existe depuis l’Antiquité et a servi de refuge aux gens en temps de guerre et de catastrophes naturelles. Il a également été utilisé comme espace de stockage pour la nourriture et d’autres objets de valeur qui pourraient être protégés des voleurs ou des pillards lorsqu’ils sont laissés au-dessus du sol. Comme Kaymaklı, la ville souterraine de Derinkuyu a été creusée dans la roche à l’aide d’outils manuels uniquement.

que-Faire-turquie-19

24- Promenez-vous dans les vallées de la Cappadoce:

Il existe de nombreux endroits à visiter en Turquie. Mais l’un des meilleurs est la Cappadoce, une région qui a été appelée « la lune sur terre ». Le paysage unique de cette région est formé par l’activité volcanique, qui a donné naissance à des formations rocheuses spectaculaires qui semblent appartenir à une autre planète.

Même si vous n’êtes pas un photographe paysagiste, il est difficile de ne pas être surpris par les vues pittoresques des montagnes et des vallées de la Cappadoce. Vous pouvez faire des randonnées à travers ces paysages magnifiques et vous émerveiller devant les formations rocheuses qui vous entourent. Mais ici, il n’y a pas que la randonnée : en de nombreux points de votre parcours, vous vous retrouverez à l’entrée de grottes qui s’ouvrent sur des églises ornées de somptueuses ornementations.

que-Faire-turquie-18

25- Prélassez-vous dans une grotte:

Imaginez une chambre d’hôtel avec vue. Imaginez maintenant que la vue est celle des collines rocheuses, et non celle des vagues de l’océan. Maintenant imaginez que la vue est celle des collines rocheuses, pas des vagues de l’océan… et que vous êtes dans une grotte.

La Cappadoce, en Turquie, est une destination souterraine depuis des siècles, grâce à sa géographie souterraine unique et au fait que les grottes étaient déjà utilisées comme abri par les humains il y a des milliers d’années. Aujourd’hui, des dizaines d’hôtels proposent encore des chambres et des suites creusées dans les parois rocheuses, et certains ont même des entrées secrètes qui donnent aux clients l’impression de s’en tirer avec quelque chose de spécial lorsqu’ils y séjournent !

que-Faire-turquie-20

26- Regardez dans le passé:

Turquie centrale porte les traces des nombreuses cultures qui l’ont occupée.

Les musées de la région sont parmi les plus célèbres d’Anatolie pour leurs collections d’objets et de documents historiques. Le musée d’Ankara propose une exposition permanente sur la civilisation anatolienne, ainsi que des expositions temporaires de grande qualité. De l’autre coté, le musée archéologique de Konya est consacré à l’art islamique seldjoukide et mamelouk. Le musée ethnographique abrite des collections ethnographiques du début du XXe siècle, ainsi que des objets d’art traditionnels turcs et kurdes. Les mosquées de Konya datant du XIIIe siècle sont également un point touristique majeur de la ville.

que-Faire-turquie-21

VI- La région de la côte de la mer noire et le lac van

27- Émerveillez-vous devant les ruines d’Ani:

Ani était autrefois la capitale d’un royaume arménien, et elle est fameuse pour ses belles ruines. Ani se trouve dans la région de ma cote de la mer noire en Turquie, près de la frontière avec l’Arménie. Il est fameux pour son emplacement sur une haute colline surplombant une vaste plaine, ce qui le fait ressembler encore plus à des ruines antiques qu’il ne l’est déjà.

Ani a été construite au sommet d’une autre ville ancienne, Karsakert, qui signifie « ville aux 1001 églises ». La ville a été fondée en 782 après JC par le roi Ashot I et est rapidement devenue l’une des plus grandes villes d’Arménie. Elle était également célèbre pour avoir été la première capitale à utiliser des dômes sur ses bâtiments au lieu de toits plats.

En 961 après JC, Ani a été détruit par un tremblement de terre; après cela, il a perdu son importance en tant que puissance politique. Mais il est resté un centre religieux important, avec de nombreux monastères construits autour de lui au fil du temps, dont un monastère construit au-dessus d’un autre plus ancien !

que-Faire-turquie-25

28- Nagez dans le lac de Van:

Lors de votre visite du monastère sur l’île inhabitée d’Akdamar, profitez-en pour vous rafraîchir dans l’eau d’un bleu saisissant. Le lac de Van est à seulement quelques kilomètres du monastère et il ne faut pas hésiter à vous y rendre en bateau. En effet, cet endroit est un lieu idéal pour se reposer et faire une petite sieste au bord de l’eau. Laissez-vous aller dans les bras des montagnes qui bordent le lac et appréciez leur beauté. Les roches sont magnifiques et les couleurs de l’eau reflètent celles du ciel.

que-Faire-turquie-24

29- Admirez le mont Ararat:

Le mont Ararat est l’emblématique montagne du pays, et on ne peut pas aller en Turquie sans aller y faire un tour. A proximité, dans la région de Doğubayazit, à l’extérieur de la ville, vous trouverez le majestueux palais Ishak Paşa.

Ce palais a été construit par un général ottoman dans les années 1700. Il est un chef-d’œuvre de l’architecture ottomane et une destination incontournable pour les amoureux de la culture turque.

que-Faire-turquie-23

30- Découvrez le spectaculaire paradis vert de la montagne de Çamlıhemşin:

Çamlıhemşin est une destination de vacances idéale pour les amateurs de nature. Vous pouvez y pratiquer de nombreuses activités : randonnée, escalade et bien d’autres encore. À la montagne de Çamlıhemşin, vous trouverez des forêts, des lacs et des cascades magnifiques ainsi que de nombreux sites naturels spectaculaires.

que-Faire-turquie-22

31- Laissez-vous tenter par la cuisine de la mer Noire:

La région turque de la mer Noire propose certaines des offres culinaires les plus uniques et les plus riches du pays. La mer Noire est fameuse pour être une des régions les plus riches en poissons dans le monde, avec des centaines d’espèces différentes qui sont pêchées et cuisinées. Vous trouverez également beaucoup de plats cuits au feu de bois, comme l’agneau grillé ou le poisson grillé.

L’agneau est un plat populaire dans la région, avec un goût délicieux et une texture fondante, qui peut être préparée de multiples façons. En effet, l’agneau peut être mariné ou cuit dans un plat fait à base de vin blanc ou de sauce aux herbes fraîches (yalanchi), ce qui donne une saveur unique.

Que faire en Turquie en fonction de l’activité que vous voulez faire!

I- Découvrir une magnifique architecture

32. Sainte-Sophie

Justinien Ier, empereur de l’Empire byzantin de 527 à 565, commanda la construction de cette église colossale à Isidore de Milet et Anthemius de Tralles. En fait, pendant près de mille ans, c’était la plus grande cathédrale du monde jusqu’à la fin de la construction de la cathédrale de Séville en 1520. Son histoire est riche et variée, elle a servi de cathédrale (537 jusqu’en 1453), de mosquée (1453 jusqu’en 1931) et maintenant de musée ( depuis 1935).

que-Faire-turquie-26

33. Mosquée Bleue

Nommée d’après les tuiles bleues entourant les murs de la décoration intérieure, la Mosquée Bleue est l’une des mosquées les plus impressionnantes que les non-musulmans peuvent visiter. Il comprend un tombeau du fondateur (Ahmed Ier), une madrasa et un hospice. De plus, c’est l’une des quatre mosquées de Turquie qui possède six minarets. Il est actuellement en cours de rénovation, il sera donc bientôt encore plus incroyable.

que-Faire-turquie-27

34. Palais de Topkapi

Topkapı – qui signifie Porte du Canon – a commencé sa construction en 1459, six ans après la conquête de Constantinople. Il a été utilisé par Mehmed le Conquérant et ses successeurs jusqu’au XVIIe siècle, lorsque Topkapı a progressivement perdu de son importance. De nouveaux palais somptueux ont été érigés le long du Bosphore et finalement, en 1856, le sultan Abdulmejid I a fini par déplacer la cour au palais de Dolmabahçe. Cependant, Topkapı a conservé certaines de ses fonctions, notamment le trésor impérial, la bibliothèque et la monnaie.

que-Faire-turquie-28

35. Citerne Basilique

Sous l’ancienne basilique romaine de la Stoa (d’où son nom), se trouve cette ancienne citerne aurait impliqué 7 000 esclaves dans sa construction. Justinien Ier, également responsable de Hagia Sofia, a commandé cette chambre souterraine de 336 colonnes de marbre – chacune de 9 mètres (30 pieds) de haut.

que-Faire-turquie-30

36. Grand Bazar

Suite à la conquête ottomane de Constantinople, Istanbul a connu une période de croissance et de richesse. Textiles, bijoux et autres marchandises ont été vendus dans ce bazar depuis 1461. Le Grand Bazar et le marché aux épices peuvent être visités l’un après l’autre.

que-Faire-turquie-29

37. Aqueduc de Valens

Cet aqueduc romain était autrefois le principal système d’approvisionnement en eau de Constantinople et a été érigé par l’empereur romain Valens – d’où son nom – à la fin du IVe siècle après JC. La section survivante mesure 921 m de long, soit environ 50 m de moins que la longueur d’origine.

que-Faire-turquie-31

38. Église de Chora

La principale raison de visiter cette ravissante mosquée qui était autrefois une église est à cause de ses mosaïques et de ses fresques, ce sont les plus beaux exemples datant de la dernière période de la peinture byzantine (XIVe siècle).

que-Faire-turquie-32

39. Balat

Les Grecs et les Juifs d’Istanbul ont vécu à Balat pendant de nombreux siècles. Mais de nos jours, les traces des deux cultures sont difficiles à trouver. Autour de ce quartier désormais pauvre d’Istanbul, on peut trouver des maisons magnifiquement colorées et des lettres hébraïques cachées et l’étoile de David au-dessus des portes fermées d’anciennes résidences et d’autres édifices religieux.

que-Faire-turquie-33

40. Collège orthodoxe grec Phanar

Se trouvant dans le quartier historique de Balat, ce quartier a été le siège du Patriarcat grec orthodoxe et donc l’un des quartiers grecs les plus importants d’Istanbul depuis 1600. Cette école, créée en 1454 et toujours ouverte dans le même but, est la plus ancienne et la plus prestigieuse école grecque orthodoxe d’Istanbul.

que-Faire-turquie-34

41. Mosquée Süleymaniye

C’était l’une des plus grandes mosquées conçues par Mimar Sinan, le plus célèbre et le plus réputé des architectes impériaux. Dans le jardin derrière la mosquée se trouve une terrasse offrant de belles vues sur la Corne d’Or et le Bosphore. De nombreuses structures d’intégration existent toujours, y compris l’ancien imaret qui est maintenant un restaurant réputé.

que-faire-turquiemosquee-suleymaniye

42. Tour de Galata

Les Génois ont construit cette tour cylindrique en 1348 pour avoir un vaste panorama de ce que leurs voisins musulmans faisaient le long de l’extrémité nord de la chaîne maritime massive de la Corne d’Or. Cependant, à partir de 1717, les Ottomans ont commencé à utiliser la tour à des fins pratiques : repérer les incendies dans la ville. Déjeuner au restaurant en vaut vraiment la peine.

que-faire-turquie-Tour-Galata

43. Hôtel Soho House

L’ancien Palazzo Corpi a été construit pour le riche marchand génois Ignazio Corpi. Peu de temps après, en 1907, il a été acheté par le gouvernement des États-Unis pour servir d’ambassade américaine en Turquie et en 2014, le gouvernement américain a loué le bâtiment à Soho House.

que-faire-turquie-Hotel-Soho-House

44. Avenue Istiklal

Cette rue commerçante du quartier historique de Beyoğlu (Pera) mesure 1,4 km de long. L’avenue cosmopolite fameuse pour le célèbre tramway rouge est entourée d’un éventail de bâtiments historiques et politiquement importants, tels que le Çiçek Pasajı (voir photo) où se trouvent de petits restaurants et tavernes intimes.

que-faire-turquie-istiklal

45. Mosquée de Dolmabahçe

La mosquée a été commandée par Bezmialem Valide Sultan en 1852, qui était la mère du sultan ottoman Abdülmecid I. Bezmialem Valide Sultan est décédé en 1853 et la mosquée a été achevée en 1855 avec l’aide financière d’Abdülmecid I. Entre 1948 et 1961, la mosquée de Dolmabahçe a servi de musée naval.

46. Palais de Dolmabahçe

L’un des plus beaux bâtiments d’Istanbul, ce somptueux palais a servi de centre administratif principal de l’Empire ottoman de 1856 à 1887 et de 1909 à 1922. Le palais de Dolmabahçe a été commandé par le 31e sultan de l’Empire, Abdülmecid I, qui a déménagé de Topkapı Palais à ici une fois le bâtiment terminé.

que-faire-turquie-dolmabahce-palais

47. Marché aux poissons de Besiktas

Non loin du palais de Dolmabahçe, on peut trouver cette beauté cachée en béton. Construit en 2009 en tant que lieu emblématique où de nombreux habitants et visiteurs achètent quotidiennement du poisson frais. Il a remplacé un marché encore plus ancien qui se trouve sur ce site. Le bâtiment triangulaire est devenu une icône de la région.

que-faire-turquie-beskitas-marche-poisson

48. Mosquée d’Ortaköy

Juste avant le pont du Bosphore, se trouve la mosquée d’Ortaköy possède l’un des décors les plus pittoresques de toutes les mosquées d’Istanbul. Il a été conçu par l’architecte arménien Garabet Balyan et son fils Nigoğayos Balyanl, qui étaient également responsables du palais de Dolmabahçe à proximité.

que-faire-turquie-mosquee-ortakoy

49. Palais Beylerbeyi

Le sultan Abdülaziz (1830–1876) a commandé ce palais comme résidence d’été et lieu de divertissement des chefs d’État en visite. En fait, l’impératrice Eugénie de France a visité Beylerbeyi sur le chemin de l’ouverture du canal de Suez en 1869 et s’est fait gifler par la mère du sultan, Pertevniyal Sultan, pour avoir osé entrer dans le palais au bras d’Abdülaziz.

que-faire-turquie-beyelerbi-palais

50. Tour de la jeune fille

Le conte local raconte que la tour a été construite par un homme riche qui essayait de protéger sa fille d’une prophétie prononcée par un oracle – une prophétie annonçant la mort de la fille de l’homme par une morsure de serpent. Maintenant, la tour fonctionne comme un restaurant et il y a un service de bateau gratuit toutes les 15 minutes au départ de la jetée d’Üsküdar.

que-faire-turquie-tour-de-la-jeune-fille

51. Saphir d’Istanbul

Construit en 2011 en tant que projet de centre résidentiel, de loisirs et commercial. Outre son concept architectural intéressant, ce bâtiment possède la plus haute vue sur la ville (261 m pour être précis). La façade du bâtiment est constituée de deux coques indépendantes.

que-faire-turquie-sapphire-

52. Château de Yedikule Zindanlari

avant la construction de cette forteresse massive, Théodose le Grand y avait construit un arc de triomphe, qui a ensuite été intégré à la conception. Sous les Byzantins, la grande arche est devenue fameuse sous le nom de Porta Aurea (Golden Gate) et a été utilisée pour les processions triomphales de l’État à l’intérieur et à l’extérieur de la ville.

que-faire-turquie-Yedikule

53. Yeşilvadi Camii

Si vous avez un peu plus de temps à Istanbul, cela vaut la peine d’explorer les nouvelles mosquées en construction dans la ville. Celui-ci est une belle réinterprétation des motifs traditionnels et géométriques de l’architecture religieuse islamique. Si vous aimez cette mosquée, vous aimerez peut-être aussi la mosquée Sancaklar.

que-faire-turquie-Yesilvadi-Camii

II- Partir en Randonnées;

Les Turcs sont un peuple de contrastes. Ici, les civilisations anciennes rencontrent les villes modernes, les montagnes et le bord de mer offrent le cadre idéal pour les vacances.

La Turquie est un endroit idéal pour la randonnée, avec plus de 11 millions d’acres de terres sous protection dans le pays. Les destinations de randonnée les plus populaires en Turquie sont la Cappadoce et les parcs nationaux du mont Nemrut. Les sentiers en Turquie comprennent Selime-Sarikavak, les célèbres vallées de roches rouges de Cappadoce; un sentier de 450 km qui traverse l’ancienne Lycie ; et le sentier de St Paul d’Antalya à Kuscetiye.

54. Parc national du mont Nemrut:

Au sud-est de la Turquie, dans la province d’Adıyaman, se trouve une montagne appelée Nemrut Dagi. Le plus haut sommet de cette montagne s’appelle Nemrut Dağı. Cette montagne est fameuse depuis l’Antiquité comme la demeure des dieux et des déesses vénérés par de nombreuses civilisations différentes. En ce sens, ce n’est pas seulement un site archéologique, c’est aussi un lieu sacré où les gens vénèrent des milliers d’années.

Le ministère turc de l’environnement et des forêts a déclaré la zone entourant cette montagne parc national en 1992. Le parc couvre 1 857 hectares et a été créé pour protéger son environnement naturel et son patrimoine culturel. Il abrite de nombreuses ruines antiques, notamment des temples dédiés à différents dieux de différentes civilisations.

Si vous cherchez un endroit pour explorer la nature, le parc national de Nemrut est l’endroit idéal. Avec une telle diversité de terrains, il n’est pas étonnant que ce parc soit l’une des destinations touristiques les plus populaires de Turquie. Il abrite également certains des sites antiques les mieux conservés du pays, qui ont été préservés dans leur état naturel.

Le parc compte de nombreux sentiers de randonnée qui serpentent à travers les forêts, les vallées et les sommets des montagnes. Ils traversent également des grottes où vivaient des peuples anciens. De plus, il existe de nombreux autres monuments historiques à travers le paysage – des tombes en pierre; autels; tempère; et des tours datant de milliers d’années.

que-faire-turquie-mont-Nemrut

55. Randonnées à Cappadoce

La région de Cappadoce est célèbre pour ses merveilles géologiques et ses cheminées de fées, ou formations rocheuses qui ressemblent à des colonnes cannelées. La région comprend également des grottes, des canyons, des formations rocheuses volcaniques et d’anciennes églises creusées dans la pierre.

Les meilleurs sentiers de randonnée en Cappadoce se trouvent autour de la ville de Göreme. Ces sentiers s’étendent le long d’un grand canyon qui s’étend sur plus de 48 kilomètres ; c’est là que vous trouverez la plupart des sentiers de randonnée en Cappadoce. La région présente de magnifiques paysages avec des formations rocheuses volcaniques.

La randonnée à Göreme est un must pour tous ceux qui veulent s’immerger dans la beauté de la nature en Turquie. La région est un point chaud international pour la randonnée et le trekking; il attire des randonneurs du monde entier.

que-faire-turquie-Cappadoce

Il existe de nombreuses randonnées différentes que vous pouvez faire lors de votre visite à Göreme. Ceux-ci inclus:

1- Randonnée dans la vallée rouge:

Si vous recherchez certaines des meilleures vues de Turquie, la vallée de la Cappadoce est un excellent point de départ. La vallée de la Cappadoce est célèbre pour ses cheminées de fées, de hauts piliers de roche tendre qui se forment lorsque les cendres volcaniques sont durcies par le vent et la pluie.

Les meilleures vues de la vallée se trouvent lors de cette randonnée à travers la vallée rouge. La randonnée commence au bout d’une petite rue près du village d’Akpinar et vous emmène à travers une gorge avec des formations volcaniques rouges de chaque côté de la vallée en contrebas.

Le sentier suit ensuite un ancien chemin à travers la Vallée Rouge avant de redescendre sur un autre sentier.

 

2- Randonnée au musée en plein air de Göreme :

La Cappadoce est une région de Turquie fameuse pour ses cheminées de fées et ses villes souterraines, et le musée en plein air de Göreme est l’une des attractions les plus populaires de la région. Il contient des églises taillées dans la roche avec des fresques datant des VIIIe et IXe siècles.

La visite du musée en plein air de Göreme vous emmène à travers ce site historique et vous donne l’occasion de voir ces églises de près en plus d’observer d’autres sites archéologiques autour de la Cappadoce.

La visite commence à 8 heures du matin et dure environ trois heures.

que-faire-turquie-Goreme

3- Randonnée au château d’Uchisar :

La randonnée vers le château d’Uchisar commence du côté du château, qui se trouve au sommet d’une montagne surplombant une vallée. Le début du sentier commence à 7h du matin et dure environ trois heures si vous partez de l’entrée du village de Goreme.

4- Uchisar Village Hike:

Cette randonnée commence également à 7h du matin et dure environ trois heures, à partir de l’entrée du village de Goreme.

que-faire-turquie-Cappadocia-Uchisar

57. Le sentier Olympos

Parmi les plus anciens sentiers de randonnée de la Turquie, on trouve le sentier d’Olympos ou l’Olympe. Ce sentier s’ouvre à Antalya et se dirige vers la ville d’Olympos ou il se termine. En allant sur ce sentier, vous traversez de grandes zones forestières et montagneuses et vous aurez la chance de contempler une vue imprenable sur la mer Méditerranée. Le sentier passe également par plusieurs ruines antiques le long de sont trajet. Parmi ces ruines on trouve un village abandonné ainsi que plusieurs vieilles églises.

que-faire-turquie-olympos

58. Le sentier Ağaçköprü

Ce le sentier qui vous permet de faire la randonnée de Nicée Iznik jusqu’à Ağaçköprü. Il constitue sans doute une expérience incroyable. En fait, cette randonnée s’ouvre sur nombreuses belles vues sur le lac İznik et les forets et les champs qui l’entourent. Un ancien caravansérail qui s’appelle Rüstem Paşa Kervansarayı est le point de départ de ce sentier. Ce dernier date de 1556 et sa construction était sous l’ordre du sultan ottoman Soliman le Magnifique. Avant de partir dans votre randonnée, prenez le temps de visiter cet ancien caravansérail qui est devenu après rénovations un musée.

59. La voie Lycienne ou Le Lycian Way

La voie lycienne est un sentier de randonnée qui s’étend sur 550 km. Il part de Fethiye et se termine à Antalya. Les Grecs et les Romains utilisait ce chemin ce qui en fait un sentier historique. D’ailleurs, vous allez trouver plusieurs temples grecs et romains le long de votre parcours. En fait, ce sentier s’étale sur une grande partie de la côte méditerranéenne de la Turquie et passe par nombreuses ruines antiques telles que Xanthos et Patara.

Des balises rouges et jaunes marquent l’itinéraire pour les randonneurs. Vous allez les voir partout sur votre chemin. De plus, vous allez les apercevoir même dans certains villages en peinture rouge et jaune sur les murs ou les clôtures des maisons. En fait, ces des volontaires locaux qui décident de les mettre en place.

Mais il est à noter que cette randonnée sur la voie lycienne est une randonnée relativement difficile. En fait, il faut avoir un minimum d’endurance et une bonne condition physique pour la réussir. En effet, sur le trajet se trouvent plusieurs montées et descentes raides, des parties étroites, des falaises abruptes et plusieurs grands rochers.

que-faire-turquie-lycian-way

60. La Grande Voie Lycienne

La Grande Voie Lycienne est aussi populaire que la Voie Lycienne avec laquelle elle est parallèle. Par contre, ce sentier se trouve à l’intérieur des terres à travers la province d’Antalya au lieu de traverser la côte. Ainsi, elle est beaucoup plus facile à réussir. Elle commence sur la place Hisarönü et se termine vers l’est à Finike.

61. Le sentier de la montagne d’Uluabat

Ce sentier se trouve dans le parc national de la montagne d’Uluabat, près de la ville d’Isparta. Il passe par de montagnes et de vallées. En plus de sa beauté naturelle, il est également célèbre pour les grottes que l’érosion hydrique a creusé au cours des siècles.

 

III- Découvrir le pays en train ou en bateau;

62. Voyages en bateau et en ferry

Si vous cherchez un moyen amusant et facile de vous déplacer en Turquie, ne cherchez pas plus loin que le ferry.

Le ferry est un excellent moyen de se rendre de ville en ville et d’île en île en Turquie, et ce n’est pas seulement pour les touristes. Les habitants utilisent également les ferries tout le temps !

Şehir Hatları (qui signifie « lignes urbaines ») est une compagnie qui assure un service régulier de ferry entre les principaux ports d’Istanbul. Dentur Avrasya et Turyol sont d’autres sociétés qui proposent des services similaires sur les côtes méditerranéenne et égéenne.

Si vous souhaitez faire une promenade en bateau sur le Bosphore mais que vous ne voulez pas aller jusqu’à Istanbul, vous pouvez prendre un combo bus-bateau qui va d’Izmit ou de Kocaeli jusqu’à Bursa (ou vice versa )

Et si vous cherchez quelque chose d’un peu plus haut de gamme, peut-être même avec un peu plus d’espace pour vos bagages, les compagnies de ferry proposent des catamarans à grande vitesse qui sont parfaits pour les longs trajets comme ceux entre Bodrum et Kos !

que-faire-turquie-Istanbul-ferry-

63. Voyages en train

La Turquie est un pays formidable à visiter, et si vous prévoyez d’y prendre le train, nous avons une bonne nouvelle pour vous : il y a un train à grande vitesse qui relie Ankara et Istanbul.

Cette ligne a réduit le temps de trajet entre ces deux villes à seulement quatre heures, ce qui est beaucoup plus rapide que la ligne de train régulière. Le mauvais côté? Le terminus d’Istanbul se trouve à Pendik, ce qui signifie que vous devrez changer de train si vous souhaitez rejoindre le centre-ville.

Un autre train à grande vitesse circule également entre Ankara et Konya, où les passagers peuvent ensuite passer à un train régulier pour Adana. Eskişehir est un autre point de transfert pour les trains voyageant d’Izmir à Ankara.

que-faire-turquie-train

IV- Se détendre sur les belles plages;

64. plage de Patara

La plage de Patara est la plus longue et la plus belle plage de sable de Turquie. Elle abrite également de vastes ruines de la civilisation lycienne. Patara est aussi l’un des sites de nidification les plus importants pour les tortues protégées, Caretta Caretta. Cela n’enlève rien à sa beauté! Mais cela limite l’endroit où vous pouvez installer votre parasole !

que-faire-turquie-patara

65. plage de Cléopâtre

Alanya est l’une des destinations touristiques les plus populaires de Turquie. Elle se trouve dans le sud-ouest. La plage de Cléopâtre est son joyau de la couronne. Se trouvant à côté du centre-ville, c’est aussi l’un des plus faciles d’accès. De nombreux cafés et restaurants sont répartis le long du littoral. Une variété de sports nautiques sont aussi disponibles.

que-faire-turquie-cleopatra-plage

66. Ovabükü Plajı

Si vous recherchez une plage plus isolée que celles de la côte ouest de la Turquie, Ovabükü Plajı est faite pour vous. Se trouvant sur la péninsule de Datça, cette plage tranquille offre une évasion paisible de l’agitation de votre vie quotidienne. Le paysage est parsemé de collines couvertes de pins et d’oliviers qui laissent place à des eaux d’un bleu profond. Si vous êtes en mesure de vous y rendre, assurez-vous de parcourir 38 km supplémentaires vers l’ouest pour explorer les ruines de Cnide !

que-faire-turquie-OVABuku-PLAJI

67. plage de Kaputaş

On ne va pas se mentir : cette plage est un peu rando. Mais on vous promet que ça vaut le coup.

Nichée entre deux falaises spectaculaires le long de la route de Kalkan et de Kaş, la plage de Kaputaş vous donne l’impression d’être entrée dans une carte postale. Avec son eau turquoise et son cadre pittoresque, cette plage est petite mais populaire, grâce à son emplacement idéal sur une autoroute principale. Parce qu’il se trouve au pied de falaises profondes, où de nombreux escaliers descendent dans l’eau, une fois que vous êtes dans l’eau, il n’y a pas beaucoup de bruit de la route au-dessus.

Cette plage n’est pas sans défis. Si vous avez peur des hauteurs ou si vous nagez en eau profonde, ce n’est peut-être pas votre endroit idéal. Mais si vous êtes prêt à relever un défi amusant et que vous voulez des paysages magnifiques avec votre baignade, la plage de Kaputaş devrait être en haut de votre liste !

que-faire-turquie-Kaputas

68. Olympos Plaji

Olympos est une plage de sable fin et calme, qui se trouve à la fois sur la côte lycienne et à l’intérieur des terres. La plage se trouve dans les ruines d’un temple antique, et les eaux ne sont pas profondes. Les voyageurs peuvent apprécier la vue impressionnante du mont Olympos depuis leur chambre dans les arbres rustique.

Olympos est un endroit idéal pour ceux qui veulent passer un peu de temps en famille ou entre amis. La nature est tellement dense dans cette région qu’il y a toujours quelque chose à faire. Vous pouvez explorer les ruines de l’ancien temple ou vous promener le long de la plage pour regarder les poissons nager au-dessus des rochers.

Les voyageurs qui veulent faire plusieurs randonnées ne seront pas déçus par le choix proposé par la région.

que-faire-turquie-olympos

69. Plage d’Ölüdeniz

Ölüdeniz est une belle plage avec un lagon turquoise saisissant qui se trouve à quelques minutes de la ville de Fethiye, en Turquie. Le sable blanc et les eaux azur sont ce qui rend cette plage si emblématique. La longue courbe de la plage contre l’eau turquoise a été considérée par beaucoup comme le lagon bleu. Ce dernier fait fait en fait référence au lagon qui est principalement entouré de dunes de sable au bout de la plage. Il fait partie du parc naturel d’Ölüdeniz. La longue et belle plage et les vents constants ont fait d’Ölüdeniz une destination populaire pour les touristes et les parapentistes qui aiment l’admirer d’en haut.

que-faire-turquie-oluDENIz-plaji

70. PLAGE D’IZTUZU

La plage d’Iztuzu est un endroit idéal pour nager. Mais c’est seulement le cas pendant la journée. En juin et juillet, c’est un lieu de nidification pour les tortues Caretta Caretta, c’est-à-dire pas de baignade la nuit !

La plage se trouve sur une étroite bande de terre qui sépare la mer Méditerranée de la rivière Dalyan. Pour protéger les tortues, la plage d’Iztuzu est fermée à la baignade la nuit. Mais pendant la journée, c’est un endroit calme pour se rafraîchir.

que-faire-turquie-iztuzu

71. Limanağzı plaji

Si vous cherchez un endroit calme pour vous détendre pendant votre séjour à Kaş, Limanağzı est l’endroit idéal. Cette petite baie juste à côté du port principal de Kaş n’est accessible qu’en bateau (ou à pied). Cela en fait une escapade idéale loin de l’agitation du centre-ville. Sur la plage, vous pouvez louer des chaises et acheter des boissons dans un petit bar. Limanağzı est un endroit idéal pour se détendre après une longue journée de visites.

que-faire-turquie-limanagzi

72. Vallée des papillons

Si vous cherchez une plage qui donne l’impression d’être sur une autre planète, vous l’avez trouvée. La plage de la vallée des papillons n’est accessible que par bateau ou par une descente vertigineuse à flanc de falaise. Se trouvant au fond d’une grande vallée (réserve naturelle protégée) dans le village de Faralya, les eaux turquoises et le paysage luxuriant de cette plage en font un lieu idéal pour se détendre. Des bateaux partent tous les jours d’Ölüdeniz.

que-faire-turquie-vallee-papillions

73. Alaçatı

Si vous cherchez un endroit pour vous évader, ne cherchez pas plus loin qu’Alaçatı. Nichée dans la péninsule de Çeşme à l’ouest d’Izmir, Alaçatı est surtout fameuse pour la planche à voile et le kitesurf. Les amateurs d’aventure affluent ici pour profiter des rafales constantes qui soufflent de la mer Égée.Il existe de nombreux clubs de plage, ainsi que des baies plus calmes où vous pourrez vous détendre près des eaux cristallines. La ville d’Alaçatı est charmante avec ses rues pavées et ses belles fleurs de bougainvilliers qui fleurissent partout.

que-faire-turquie-ALAcATI

V- Découvrir des sites historiques

74. Tombes rupestres lyciennes à Fethiye

Les tombes rupestres lyciennes à Fethiye ont été construites à flanc de montagne afin que les anciens anges puissent atteindre les morts. Les tombes sont entourées d’un mur, ce qui indique que les morts étaient protégés des prédateurs et des voleurs. L’entrée se trouve aux pieds du tombeau et l’accès en est réservé aux familles, ce qui permet aux vivants d’avoir accès aux tombes sans risque.

que-faire-turquie-Tombes-lyciennes-Fethiye

75. Nécropole de Myra à Demré

La Nécropole de Myra est une ville antique d’Asie mineure, dans la vallée du Lycoum. Il se situe à l’est du village Demré, en Turquie, à une altitude d’environ 110 mètres au-dessus de la mer Méditerranée. La Nécropole de Myra était une cité mortuaire pour les riches et célèbres personnages politiques et artistiques qui ont vécu à cette époque.

Elle a été construite à l’époque romaine par l’empereur Hadrien (117-138) après son voyage en Anatolie, où il a visité le tombeau d’Hercule à étudier les techniques pour construire des monuments funéraires.

que-faire-turquie-Necropole-Myra

76. La porte de Pluton à Denizli Merkez

Le Portail de Pluton à Denizli Merkez est un ancien portail mortel vers le monde souterrain. Il a été bâti en l’an 300, lorsque les habitants de la ville étaient confrontés à une sécheresse sans précédent. Pour essayer de résoudre cela, ils ont construit ce portail qui leur permettait d’aller sur Terre et demander de l’aide à Zeus pour qu’il leur donne des pluies abondantes.

Le Portail de Pluton a été construit par un architecte grec nommé Sostratos of Knidos (environ 340-275 avant JC). Il a été construit en utilisant du marbre et du granit. Les motifs sculptés sur le fronton représentent des symboles de la mythologie grecque. On trouve un cheval ailé, un chien, un homme brandissant une torche et une femme tenant un gobelet d’or rempli d’eau.

77. Palais des oiseaux ottomans à Istanbul

Les manoirs miniatures ornés ont été construits pour les habitants à plumes d’Istanbul.

Les oiseaux ont été chassés de leurs nids dans la nature et emprisonnés dans des cages, où ils ont vécu jusqu’à ce qu’ils meurent. Ils ont ensuite été peints en bleu et en rouge, puis placés sur un coussin de velours noir ou sur une table basse.

Ces petites maisons étaient alors vendues aux touristes à prix d’or par l’État turc.

que-faire-turquie-palais-oiseaux

78. Ruines englouties de l’île de Kekova à Kaleüçağız Köyü

Caché juste sous l’eau autour de cette île turque se trouvent les ruines d’une ville vieille de onze mille ans.

La ville de Kekova est se situe dans la mer Méditerranée, au large de la Turquie. Le site a été découvert pour la première fois en 1958 par une équipe de l’Université d’Istanbul et a été fouillé depuis lors par des archéologues de Turquie et de l’étranger.

Les ruines sont maintenant ouvertes aux visiteurs et il existe plusieurs façons de les explorer : vous pouvez nager dans les tunnels sous-marins qui étaient autrefois des rues, marcher le long des sentiers creusés dans la paroi rocheuse au-dessus du niveau de l’eau ou monter des escaliers creusés dans les falaises elles-mêmes. .

Le bâtiment le plus célèbre de Kekova est une ancienne église appelée Basilique Saint-Pierre (Ayios Petros). Il a été construit en A.D. 333 au sommet d’une structure beaucoup plus ancienne qui remonte à plus de 6 millénaires !

que-faire-turquie-Kekova

79. Village abandonné de Kayakoy

Kayakoy, en Turquie, est une ville fantôme construite dans les années 1920 par des Grecs qui ont fui la Turquie lors d’un échange de populations. Il se situe dans le village de Seferihisar, non loin d’Izmir.

Le village a été abandonné en 1964 lorsque de nombreux habitants sont retournés en Grèce après l’entrée en vigueur de l’accord d’échange de population entre la Turquie et la Grèce. Kayakoy n’a cessé de s’effondrer depuis et c’est maintenant une attraction touristique !

Kayakoy est l’une des nombreuses villes abandonnées qui faisaient autrefois partie de l’Empire ottoman. Mais c’est l’une des seules où vous pouvez encore voir des gens y vivre – en fait, il y a environ 100 personnes qui vivent encore à Kayakoy aujourd’hui.

que-faire-turquie-Kayakoy

80. Ville de Manazan

Manazan est une petite ville naturellement protégée creusée dans une falaise rocheuse. Il se situe dans les Alpes françaises, près de la frontière avec la Suisse.

Le nom de la ville vient du mot celtique signifiant « pic rocheux ». Au Moyen Âge, on l’appelait Mauzan, signifiant « lieu de mousse ».

Manazan est habité depuis au moins 5000 av. Les premiers habitants permanents étaient probablement des Celtes qui vivaient dans des grottes autour du village. Les Romains sont arrivés au 4ème siècle avant JC et ont construit une forteresse au sommet d’une de ces grottes; ils ont également construit un temple à Mercure et un temple à Jupiter. En 1202, Manazan fut capturé par Hugues IV de Lusignan (le roi de Chypre) après avoir envahi la Provence lors de la sixième croisade. Il le rachète à Raymond VI de Turenne pour 100 000 florins de biens, une fortune à l’époque !

En 1451, Manazan est vendu à la Savoie ; elle est restée sous leur contrôle jusqu’en 1713, date à laquelle elle est devenue une partie de la France en raison de sa proximité avec Genève (qui avait été reprise par la France). Il est resté sous la domination française jusqu’en 1815.

que-faire-turquie-manazan

81. Palais Ishak Pacha à Doğubeyazıt

Si vous cherchez une aventure en Turquie, nous avons ce qu’il vous faut.

Le Palais Ishak Pacha est un palais historique qui se dresse fièrement au sommet d’une falaise à Doğubeyazıt depuis les années 1600. Il a été construit par le gouverneur ottoman Ishak Pacha, qui dirigeait cette région de Turquie d’une main de fer et était très fier de son palais. Le pacha aimait montrer sa somptueuse maison aux visiteurs, qui venaient du monde entier pour la voir.

Mais ensuite, les choses ont changé : Ishak Pacha est décédé subitement et de manière inattendue lors d’un voyage de chasse, et personne ne sait ce qui s’est passé ensuite. Sa famille a fui le palais et l’a laissé abandonné pendant des centaines d’années jusqu’à ce qu’un groupe d’explorateurs intrépides trouve enfin le chemin.

De nos jours, les gens visitent encore le palais Ishak Pacha dans le cadre d’une expédition à travers les régions montagneuses de la Turquie. Mais attention : si vous y allez vous-même, ne vous attendez pas à des hébergements de luxe ! L’ancien bâtiment a été laissé exactement tel qu’il était lorsqu’il a été abandonné, c’est-à-dire sans meubles de luxe ni eau courante !

Que-faire-Turquie-34

82. Nemrut Dagi à Kayadere

Nemrut Dagi est une montagne de l’est de la Turquie et le site d’une ancienne tombe royale. La montagne porte le nom d’Antiochus Ier, roi de Commagène (69 avant notre ère – 38 avant notre ère), qui s’est construit un monument au sommet de la montagne. Il est également fameux sous le nom de Mont Nemrut en raison de sa forme ; il s’élève comme une pyramide à trois sommets.

La construction du monument a eu lieu entre 72 avant notre ère et 64 avant notre ère et a été construite par le roi Antiochus I sur une période de 30 ans. Elle était dédiée à Zeus-Oromasdes, le dieu suprême du panthéon local. Le mausolée a été construit entièrement à la main en utilisant de la pierre et du marbre locaux, ainsi que de l’or et de l’argent importés. Il y a aussi des statues de dieux et de déesses dans des niches creusées dans ses côtés, comme Tyche (déesse) de la fortune, Nemesis (déesse) du châtiment et Artemis (déesse).

Le mausolée de Nemrut est un exemple important de l’architecture hellénistique en Anatolie ; cependant, il reflète également l’influence du Proche-Orient de la Perse (Iran). Bien qu’il ait été gravement endommagé au fil du temps par des tremblements de terre et du vandalisme, il reste encore aujourd’hui des vestiges importants.

que-faire-turquie-Nemrut-Dagi

83. Çatalhöyük à Çumra

Çatalhöyük est un site néolithique du centre de l’Anatolie, en Turquie. On la considère comme la plus ancienne ville fameuse au monde, avec une occupation commençant vers 7500 avant notre ère et se poursuivant jusqu’en 5700 avant notre ère. Il a été découvert par James Mellaart en 1958 et les fouilles ont commencé en 1961.

Le site a été construit sur sept niveaux superposés. Chaque niveau contenait des maisons, qui ont été construites avec des briques de boue sur des fondations en pierre. Les maisons étaient composées de plusieurs pièces séparées par des murs et des plafonds en bois, en roseaux ou en peaux d’animaux. Les pièces possédaient des cheminées, des vasques et des étagères de rangement. Les sols étaient recouverts d’enduit d’argile ou de terre pour éviter la propagation des incendies.

Les habitants de la colonie étaient des agriculteurs qui cultivaient du blé, de l’orge et des lentilles, des animaux domestiques, notamment des moutons et des chèvres, ainsi que la chasse au gibier sauvage comme la gazelle et le cerf. Ils ont également échangé avec d’autres villages de l’obsidienne des montagnes d’Anatolie pour fabriquer des outils tels que des couteaux et des grattoirs.

que-faire-turquie-Catalhoyuk

84. Maisons de la ruche à Harran

Harran, une ville du sud-est de la Turquie, est fameuse comme un lieu de refuge depuis des siècles. Son emplacement en bordure du désert syrien en fait une halte idéale pour les voyageurs fatigués et les commerçants en route vers la Mésopotamie.

Le nom de la ville vient du mot local pour « abri », qui résume parfaitement son histoire : Harran abritait autrefois de nombreux petits villages et colonies qui offraient un abri aux voyageurs. Au fil du temps, ces colonies sont devenues une grande ville avec de nombreux quartiers différents – seldjoukide, abbasside, mamelouk – chacun avec sa propre culture et son propre patrimoine.

Aujourd’hui, Harran compte plus de 200 sites archéologiques datant de plus de 10 000 ans. Certains de ces sites se préservent en tant que musées où les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur la riche histoire de la région.

que-faire-turquie-Harran

85. Yedi Uyurlar Mağarası (Grotte des Sept Dormants) à Acarlar Köyü

Yedi Uyurlar Mağarası (Grotte des Sept Dormants) à Acarlar Köyü

La grotte des Sept Dormants est un site historique d’Acarlar Köyü, en Turquie. La grotte est célèbre pour avoir abrité les sept premiers chrétiens qui ont été emprisonnés dans la grotte à la suite de persécutions religieuses et qu’ils ont dormi indemnes pendant des siècles.

Cette histoire est racontée dans la Bible et selon la légende, les sept premiers chrétiens ont été enfermés dans une grotte par des soldats romains qui voulaient les empêcher de prêcher leur religion naissante. Ces soldats espéraient que les prisonniers mourraient de faim ou de soif. Mais ils sont restés indemnes pendant plusieurs siècles.

que-faire-turquieYedi-Uyurlar

VI – Visiter des musées

86. Musée des civilisations anatoliennes

L’un des meilleurs musées de Turquie dans la région d’Ankara, le Musée des civilisations anatoliennes se trouve à l’intérieur de deux bâtiments ottomans situés près du château d’Ankara. Élu « Musée de l’année » en 1997, le Musée des civilisations anatoliennes cache une histoire profondément enracinée dans sa structure emblématique. Couvrant les âges qui remontent au 7ème siècle jusqu’à nos jours, ce musée est paradisiaque pour tous les passionnés d’histoire. Allant des Hittites tardifs et de l’âge du bronze ancien au néolithique et au paléolithique, le musée abrite certains des éléments les plus fascinants. On peut également rencontrer divers bijoux anciens au Musée des civilisations anatoliennes.

87. Musée Mevlana

Fameux pour son architecture exquise par le célèbre Bedrettin, le musée Mevlana orne un dôme vert et des tuiles qui plaisent à un bon nombre de personnes. Se trouvant dans un bel endroit à Konya, le musée Mevlana abritait à l’origine le célèbre poète, philosophe et chef religieux Mevlana Celaleddin Rumi, et attire les touristes et les pèlerins. Le musée conserve toutes sortes d’éléments qui s’associent à l’Ordre Mevlana. On note en particulier des livres, des corans inestimables, des œuvres d’art en métal et en bois, des tapis et bien plus encore. Pour ajouter, cette magnifique structure se divise en plusieurs sections. On trouve l’extérieur, les cellules des derviches, la cuisine, la cour, la bibliothèque, Semhane, la salle de chant et autres.

que-faire-turquie-mevlana

88. Musée Pera

L’un des musées les plus visités de Turquie, le musée de Pera est un musée extrêmement impressionnant qui présente de nombreuses expositions de peintures sur des thèmes turcs. Présentant les aperçus intrigants de l’empire ottoman, le musée de Pera abrite une collection de classe mondiale tirée de Suna et Inan Kirac. L’un des artefacts les plus célèbres que couvre le musée de Pera est le tableau « The Tortoise Trainer » d’Osman Hamdi. Le musée de Pera se vante également d’un café Pera qui offre une ambiance confortable et chaleureuse aux voyageurs.

que-faire-turquie-Pera

89. Musée d’art moderne d’Istanbul

L’un des musées d’art les plus intéressants et les plus attrayants de Turquie, Istanbul Modern est le tout premier musée d’art moderne et contemporain d’Istanbul qui a récemment ouvert ses portes aux visiteurs. Se concentrant sur le modernisme et possédant une vision globale, Istanbul Modern consiste à préserver, documenter et collectionner les œuvres d’art d’aujourd’hui. Outre certaines des expositions les plus captivantes, ce musée offre également à ses visiteurs la possibilité d’utiliser les salles de photographie, la bibliothèque, l’espace pour les programmes éducatifs, le cinéma, le café, le magasin et bien plus encore.

que-faire-turquie-art-moderne

90. Musée archéologique d’Éphèse

Abritant deux des artefacts en marbre les plus attrayants de la déesse Artémis, le musée archéologique d’Éphèse attire des foules de touristes tout au long de l’année. En plus de recouvrir les artefacts découverts entre les années 1867 et 1905, ce musée enveloppe également des articles provenant du monticule de Cukurici, du temple d’Artémis et de la basilique Saint-Jean. Les œuvres d’art séculaires que l’on trouve dans ce musée n’ont pas un classement selon leurs périodes. Le classement se fait plutôt selon un thème particulier. On peut trouver diverses pièces de monnaie, sculptures, ruines et vestiges de tombes et de bâtiments de maisons mitoyennes, de cours et de nombreuses autres pièces intéressantes du passé.

VII – Faire du shopping

91. Rue Bagdat, Istanbul

Comparable aux Champs-Elysées de Paris et à la 5e Avenue de New York, Bagdat est la plaque tournante du shopping dans la ville de Turquie. Longue de 9 km, cette rue principale compte des centres commerciaux, des boutiques et des grands magasins vendant des marques du monde entier. Parfaite pour faire du lèche-vitrines, vous pourrez passer des heures à manger et faire du shopping dans cette rue.

que-faire-turquie-Rue-Bagdat

92. Forum Camlik, Pamukkale

Pamukkale est populaire en tant que ville thermale grâce à ses nombreuses sources thermales avec de belles terrasses. Il attire des touristes du monde entier et est l’une des meilleures destinations de shopping en Turquie pour les souvenirs. Les visiteurs achètent le «Buldan», qui est un tissu local, des pierres semi-précieuses, du cuir et des produits en céramique. La région est également fameuse pour les célèbres raisins « Calkarasi ».

que-faire-turquie-forum-camlik

93. Terracity, Antalya

Antalya se trouve sur la « côte turquoise » de la Turquie. En fait, c’est une entrée dans la région sud de la Méditerranée. La ville attire de nombreux voyageurs de luxe et Terra City est l’un des meilleurs lieux de shopping en Turquie. Il compte plus de 180 magasins de marque qui vendent de tout, des textiles turcs aux costumes sur mesure.

que-faire-turquie-Terracity

94. Bazar d’Arasta, Istanbul

Se trouvant dans le complexe de la Mosquée Bleue, Arasta Bazaar est l’endroit idéal pour combiner visites touristiques et shopping en Turquie à Istanbul. Le grand bazar en plein air est le meilleur endroit pour trouver des tapis et des moquettes faits à la main, des céramiques délicates et des carreaux de mosaïque. Faites du lèche-vitrines et prenez une tasse de café turc sur le pouce !

que-faire-turquie-Bazar-Arasta

95. Bazar aux épices, Istanbul

Ce marché aux épices, également fameux sous le nom de bazar égyptien, date 1664. Sa construction s’est faite dans le cadre de la nouvelle mosquée. Le marché en forme de L a gagné en popularité en vendant des épices et des herbes égyptiennes et domestiques, des délices turcs, des fruits secs, des rayons de miel, des noix, du bœuf séché et du fromage eski kaşar. Les visiteurs peuvent également voir de nombreux magasins vendant des lampes en mosaïque turque, des foulards et des costumes.

Si vous êtes un amateur de café turc, vous devez vous arrêter au magasin Kurukahveci Mehmet Efendi juste à côté du bazar. Le charmant magasin est dans l’industrie du café depuis un siècle. La merveilleuse odeur du café moulu vous séduira à un kilomètre de distance !

que-faire-turquie-épices-bazaar

VIII- Admirer la beauté naturelle

96.Terrasses aquatiques de Pamukkale à Denizli

Pamukkale est une ville de Turquie, célèbre pour ses terrasses de travertin blanc constituées d’anciennes sources chaudes.

Le nom Pamukkale signifie « château de coton » en turc et fait référence à l’aspect blanc et moelleux des terrasses. Les formations de terrasses proviennent d’eaux riches en calcium qui s’écoulent des collines voisines à travers des canaux dans des bassins au pied des terrasses.

L’eau contient des minéraux carbonatés tels que la calcite (un type de calcaire) qui forme du travertin lorsqu’il interagit avec le dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Au fil du temps, ce processus crée un dépôt minéral qui ressemble à de la « neige blanche ».

que-faire-turquie-Pamukkale

97. Grotte de Zeus à Kuşadası

La grotte de Zeus est une grotte très fameuse du site archéologique d’Aphrodisias. Elle se situe à Kuşadası en Turquie. Des archéologues ont découvert la grotte en 1884 et l’on fouillé en 1889.

Il est possible de visiter la grotte. Mais il faut prendre un ticket pour entrer dans le site. Il y a des guides qui parlent français et anglais. Les visiteurs peuvent commencer leur visite en regardant une vidéo présentant l’histoire de la grotte et ses caractéristiques géologiques sur un écran géant installé à l’entrée.

On peut aussi voir des statues de dieux grecs et romains qu’on a découvert à Aphrodisias0 En fait, on les trouve dans le musée du site archéologique. De plus, la grotte abrite une statue du dieu d’Amour, Eros (Aphrodite).

que-faire-turquie-Zeus

98. Suluklugol à Akyazi

Les chutes de Sulukslugol sont un lieu fantastique et magique. Ils se trouvent au cœur d’une ligne de faille. Vous pouvez les voir depuis la route. Mais vous devrez monter pour mieux les voir. Il y a beaucoup de sentiers autour de ces chutes. Vous pouvez donc trouver votre propre chemin et profiter du magnifique paysage le long du trajet.

Les chutes elles-mêmes sont vraiment spectaculaires – elles descendent à plus de 100 pieds dans une piscine en contrebas ! Si vous avez la chance d’y aller pendant la saison des pluies (ce qui n’est en fait pas si rare), vous pourrez même les voir s’élever jusqu’à 200 pieds de haut !

La zone autour des chutes est également magnifique. En fait, il y a beaucoup de végétation luxuriante et d’animaux sauvages à apprécier. Il suffit de prendre du temps pour vous après avoir vu ces incroyables chutes d’eau.

que-faire-turquie-Suluklugol

99. Trabzon, la Partie verte de la Turquie

Appel du vert. Avec ses forêts d’un vert profond, ses hautes montagnes, ses beaux plateaux et ses vallées profondes, Trabzon dans la mer noire est l’une des régions les plus spéciales et géographiquement riches de la Turquie. Les habitants de la Mer Noire sont de grands amoureux de la pêche, de la mer, du maïs, du thé et de la noisette. Cette population colorée est pleine d’humour et profondément dévouée à la terre. La région turque de la mer Noire compte également 18 petites et grandes villes. Les visiteurs locaux et étrangers peuvent explorer ces derniers et découvrir leur charme.

que-faire-turquie-Trabzon

100. Delta de Dalyan – Abri pour Caretta Carettas

Fameuse pour sa beauté naturelle étonnante, ses plages pittoresques, la jolie ville et l’ancienne ville impressionnante de Kaunos. Dalyan est une belle ville fluviale qui se trouve sur la rivière Dalyan. Elle est fameuse pour sa beauté naturelle époustouflante, ses plages, sa ville pittoresque et l’incroyable ville antique de Kaunos. Dalyan se trouve au bord du canal. Elle possède ce que nous appelons un lagon qui se compse de ces magnifiques canaux. Ces derniers mènent à la magnifique plage d’Iztuzu en forme de croissant. Le littoral d’Iztuz abrite les tortues de mer Caretta Caretta depuis 3 millions d’années.

 

que-faire-turquie-DALYAN-DELTA

(18)