Institute of Nautical Archaeology (INA) Bodrum

L’Institut d’archéologie nautique (Institute of Nautical Archaeology) à Bodrum est la plus ancienne organisation archéologique au monde consacrée à l’étude des interactions de l’humanité avec la mer.

Elle a été fondée en 1972 par Dr George Bass, à la suite d’une série de fouilles sous-marines menées au cap Gelidonya et au large des côtes de la Turquie. Ce projet à inspiré la transformation du château de Saint Pierre de Bodrum en musée d’archéologie sous-marine qui attire plus de 250 mille visiteurs chaque année.

L’exposition fantastique que renferme le musée donne un regard fascinant sur les marines préhistoriques et les véritables épaves de navires excavés. Vous pourrez y trouver de nombreuses collections d’objets anciens, visionner d’excellents documentaires vidéo et écouter des guides électroniques.

L’Institute of Nautical Archaeology au carrefour de cultures

Au fil des années, l’Institute of Nautical Archaeology a élargi son champ d’action et a effectué des fouilles dans les épaves de navires et des sites submergés dans le monde entier, en Afrique, en Asie, en Australie, dans les Amériques et en Europe. Elle a collaboré avec la Texas A & M University de College Station au Texas pour établir le programme d’archéologie nautique à Texas.

Aujourd’hui, l’Institut d’archéologie nautique compte des membres dans le monde entier, dont des archéologues professionnels et des étudiants intéressés par la recherche des navires perdus. Ils ont travaillé sur les plus anciennes épaves connues du monde et sur des épaves plus récentes datant de la Seconde Guerre mondiale.

Leurs travaux ont permis de mieux comprendre le commerce ancien en Méditerranée, le développement du navire, la construction navale dans l’ancien monde, l’épopée de l’expansion européenne dans le nouveau monde et les guerres pour le contrôle des Amériques.

L’Institute of Nautical Archaeology a pour vocation majeure de faire connaître au grand public ce que font les archéologues nautiques, avec tous ceux qui s’y intéressent.

Elle s’engage pour la préservation des épaves de navires et des autres sites archéologiques dans le monde, mais surtout pour la découverte des secrets des sites les plus importants. Des décennies de fouilles menées en Turquie par des professionnels affiliés à l’INA ont mis au jour des épaves et des cargaisons datant de l’âge du bronze à l’empire ottoman. L’épave d’Uluburun construite en cèdre libanais réputé, qui serait probablement un navire royal, est l’une des plus importantes découvertes de l’INA.

Le livre de Bass résume tout

Bass a édité une collection d’articles dans son livre, Beneath the Seven Seas, qui retrace les épaves principales découvertes par l’Institute of Nautical Archaeology datant de l’âge du bronze au 20e siècle. Le livre a été publié par Thames et Hudson.

(81)