Malatya Museum: Le musée d’archéologie de la ville

L’importance géopolitique de Malatya, située dans la partie orientale de la Turquie, était toujours grande grâce à sa position stratégique au carrefour des routes des anciennes caravanes préhistoriques et historiques. L’idée de la muséologie à Malatya est née des fouilles effectuées à Arslantepehöyük et à Gelinciktepe entre 1931 et 1937.

Situé au centre-ville de Malatya, Malatya Museum ou le musée d’archéologie de la ville expose les découvertes les plus importantes d’Arslantepe, en plus de découvertes récupérées d’autres sites archéologiques de Malatya, dont Gelincik tepe, Pirot, Caferhöyük, Köşkerbaba, İmamoğlu et Değirmentepe. Le premier musée a été ouvert au grand public en 1969 dans un ancien bâtiment dans le parc İnönü avant d’être transféré en 1979 dans un nouveau lieu proche du parc Kernek.

Informations relatives aux œuvres du musée de Malatya

Le musée de Malatya renferme une collection riche et variée de 15 518 oeuvres de l’époque néolithique, chalcolithique, de l’âge du bronze, des Hittites, de l’Urartu, de l’Empire romain, de l’Empire byzantin, des Seljuks anatoliens, des Beyliks anatoliens et de l’Empire ottoman. On y trouve des fossiles trouvés dans les mines de sable ou les roches de sable de la région de Malatya.

Certaines œuvres exposées aux musée de Malatya ont été obtenues de Pirot, Caferhöyük, Köşkerbaba, İmamoğlu et Değirmentepe Tumulus, Arslantepe Tumulus, dont des petites sculptures néolithiques (datant du 8e siècle av. J.-C.) provenant des fouilles de Caferhöyük, des couteaux, des faucilles, des pointes de flèches, des perforateurs en obsidienne, des épées et bouts de lance (3200 – 3000 après JC) et une tombe humaine (daté de l’an 4000) récupérés des fouilles d’Arslantepe, des empreintes de phoques (3200 – 3000), des rythmes (1200 – 1700 av. J.-C.), des sculptures et des inscriptions rupestres.

Des oeuvres rares à voir absolument

Parmi les œuvres rares exposées dans le musée de Malatya, on cite:

– Figurines néolithiques: Il s’agit des premières spécimens de sculptures en calcaire datant de 8 000 av. J.C. Lors des fouilles effectuées à Caferhöyük en 1985, les premiers échantillons de sculptures, ainsi que les matériaux utilisés pour le développement de la première culture du sol et la transition vers l’agriculture (couteau en obsidienne, faucille, pointe de flèche, ciseaux et forets) ont été découverts.

– Epées et bouts de lance de l’âge du bronze ancien (3200-3000 av. J.-C.). Cette collection d’objets, récupérés des fouilles d’Arslantepe, est en alliage d’arsenic. Certains d’entre eux sont incrustés d’argent. Leurs formes, incrustations et alliages d’arsenic leur offrent une place unique dans la littérature archéologique.

– Tombe humaine: cette tombe datant de 4000 av. J.C, a été trouvée à Arslantepehöyük. Le tombeau, qui est un exemple unique des sépultures d’enterrements en Anatolie, a été apporté au musée en consolidant son originalité. Le cadavre dans la tombe appartient à une jeune femme enterré avec des ornements et des ustensiles de cuisine ainsi que des horizons linguistiques archéologiques.

(30)