Amasya: La ville turque légendaire !

Créée dans un emplacement stratégique et avant la conquête de l’Asie mineure par Alexandre, l’ancienne Amaseia, Amasée de son nom français, est d’une superficie de 173 000 km2 et abrite 150 000 habitants. Amasya est une ville turque, capitale du même nom située au sud de Samsun et de la côte de la mer noire dans un site exceptionnel au fin fond des gorges du Yesilirmak, un fleuve vert anciennement nommé l’Iris et qui se jette à l’est de la mer noire.

La ville se trouve enlacée et entourée de montagnes qui la protègent ; les Monts Djanik. Elle a vu naitre et mourir le grand historien et géographe Strabon, l’artiste Léon Tutundjian et c’est aussi le berceau du méga martyreSaint Théodore. La ville de Amasya est de plus en plus sollicitée culturellement, commercialement et touristiquement vue sa situation géographique, la beauté de ses plages, son authenticité et sa richissime histoire représentée dans tous les coins de rues et dans tous les établissements.

Les romains et les byzantins y ont laissé leurs traces mais ce sont les ottomans qui ont marqué le plus le territoire turc avec toutes ses villes et toutes ses localités ; les maisons traditionnelles se font bien distinguer à Amasya, ainsi que les bains traditionnels et l’odeur du café turc qui envahit les rues et les ruelles.

Amasya l’histoire et la culture

Quand on arrive à Amasya, on ne peut qu’être émerveillé devant un panorama aussi spectaculaire à partir des hauts des montagnes et les tombeaux qui y sont creusées, et ce sont les tombes des Rois du Pont, Kral Kaya Tombs. Il s’agit en fait du royaume hellénistique ayant combattu Rome. Vous découvrirez aussi la belle promenade aménagée le long de la rivière du côté de la mosquée Beyazit. Là bas, il fait bon se retrouver entre locaux le soir et admirer sur l’autre côté de la rive, les vieilles maisons ottomanes illuminant les lieux après avoir été converties en hôtels et en maisons d’hôtes. Vous profiterez ensuite des cafés et les restaurants tout au long de la rive. N’hésitez pas non plus à visiter les boutiques et le commerce de soie représenté par les belles femme d’Amasya. Une vie nocturne et une ambiance à oublier de regagner son hôtel pour se coucher.

Les centres d’intérêt à Amasya

Quoi de plus important que découvrir l’endroit où on est sensé ne passer que quelques jours seulement ? A Amasya, quand on arrive et on s’installe dans les hôtels ou les pensions, plusieurs activités sont proposées par les hôtes ou les voyagistes, entre autres, des sorties en mer avec des balades d’une heure, de deux heures ou même d’une journée entière. Pour les amoureux de la mer et de la nage, les sorties en croisière lui permettront de naviguer en toute sécurité sur une mer qui leur offre détente et découverte de la ville vue de partout, avec des déjeuners à bord, de l’animation locale et dégustation d’un bon vin ou pourquoi pas un bon café turc ? Ceux qui aiment vivre les fortes sensations sans quitter l’eau, du rafting et du canyoning pourraient leur être recommandés durant leur séjour. Quant aux amateurs de photographie, il y’a certainement de quoi en faire un tas car il n’existe aucun endroit à Amasya à ne pas prendre en photo, un selfie s’y impose des fois.

Principales attractions à Amasya

Lorsqu’on dit Amasya on dit histoire, architecture, on dit art, sculpture, on dit archéologie et ethnographie car dans cette ville, tout s’y apprête ; les maisons sont d’un décor de l’époque ottomane avec tout le mobilier, la tapisserie, les ustensiles ménagers et culinaires, l’argenterie, même les maisons traditionnelles se confondent avec les musées mais les vrais musées, ce n’est pas ce qui manque à Amasya.

Le musée archéologique

Le Amasya Museum of Archeology, composé de trois étages et un sous-sol réservé aux bureaux et à un laboratoire, chaque étage se compose de section différente et on y trouve de tout et de toutes les époques, hellénistique, byzantine, ottomane, perse, du marbre au bronze à la terre cuite aux objets et pièces en or.

A l’extérieur, le lieu le plus visité du musée sont la statue de bronze du Roi du tonnerre et les six momies. L’ethnographie a aussi sa place dans tous les musées de Amasya, une section consacrée aux objets ayant servi pendant les fouilles, des artefacts y ont aussi leur place. Toute la ville de Amasya a été parfaitement reproduite, par de vrais professionnels que quand on y rentre, on en sort avec Amasya dans la poche avec tous les petits détails, même l’appel à la prière, les montagnes, les maisons, une vraie œuvre d’art.

Au pied de l’un des vieux ponts de yaliboyu et aux pieds des montagnes qui abritent les tombes des Rois, un musée Sehzadeler muzesi pourrait faire penser aux histoires des milles et une nuit avec ce fabuleux décor en bois, les habits des sultans et émirs, le mobilier qui fait entrer dans un monde imaginaire des contes d’antan.

En quittant le monde des musées et en restant toujours dans l’époque impériale, on tombe sur des maisons converties en musées, Hazeranlar mansion en est une qui relate tout au long de sa visite, l’histoire de la vie quotidienne de l’ère ottomane avec le même mobilier de l’époque, les habits, les accessoires et les ustensiles. Une cour qui sépare la section des hommes de celle des harems du Sultan permet aux femmes de se réunir et de se divertir les après-midis aux vues et aux sus des hommes du manoir.

L’ancien hôpital

Il est impossible aux visiteurs de Amasya de ne pas remarquer ce magnifique ancien hôpital et sa riche décoration en pierres sculptées. Une belle exposition de matériels de chirurgie, de livres, de manuels expliquant chaque utilisation de chaque matériel, le tout, sur un fond de musique à travers laquelle on soignait les malades mentaux. Toute la scène y est reproduite par des mannequins au fond du Sabuncuoglu Tip Ve Cerrahi Muzesi.

Une petite heure suffirait pour faire un détour jusqu’au musée du Sheikh hamdullah Efendi pour y lire l’histoire du Sheikh à l’aide de l’art de la calligraphie à l’étage supérieur duSeyh Hamdullah Yazi Muzesi. Dans la ville d’Amasya, tout est art, même les mosquées, telle que la mosquée du Sultan Beyazit II, construite en 1485 par son fils Ahmet ; un vrai chef-d’œuvre du 15ème Siècle avec tout un tas d’ornement en bronze, en marbre, des tapis immortalisés au sol de la salle des prières qu’on ne peut franchir sans passer faire les ablutions à la fontaine grandiose du jardin, juste à côté du fameux platane du même âge.

Rendez-vous au Canal Fehrat à Amasya

Juste à côté de la mosquée, une école a été construite à la même époque. Pour finir et se détendre après une journée entre terre et mer, une visite au canal Ferhat Water Channelqui, à part que ce soit une histoire d’eau, c’est devenu une histoire de recherche d’amour entre Ferhat et sa bien-aimée Shirine, tous deux représentés au-dessus du musée par deux belles statues qui attirent l’attention du visiteur. Un petit musée sympathique qu’on peut visiter à pieds en marchant à travers les canaux.

Amasya est une destination de charme à mémoriser dans les programmes de voyages de chacun et partir vivre entre mer et montagne en toute sérénité.

(184)