Vacances entre hier et demain dans la dynamique et historique Turquie

La Turquie, tel qu’elle existe aujourd’hui, l’est grâce à son passé. Elle a traversé des périodes de trouble, mais a toujours su se relever. De nos jours, elle arbore fièrement les traces de son histoire, tout en embrassant le présent. Les touristes se rendent en Turquie pour se perdre dans le temps et l’espace.

Vacances entre hier et demain dans la dynamique et historique Turquie

Démarrer en fanfare à Ankara puis continuer avec allégresse à Cappadoce

Impossible de commencer cette brève énumération par autre chose que la capitale de la Turquie. Cette ville mixe magnifiquement histoire et culture. Les touristes effectueront un geste honorifique en visitant le mausolée d’Anıtkabir. Certains le désignent par le nom de celui pour qui il a été érigé : Atatürk. Ce monument accueille toutes les personnalités diplomatiques qui pénètrent le territoire turc. Les touristes qui s’y rendent seront émerveillés par la grandeur et l’élégance qui se dégage du mausolée. Un tour de cette ville sera aussi l’occasion de voir les anciens thermes. Des visites guidées s’avèrent disponibles pour ceux qui désirent de plus amples explications. Les enfants restent les plus gâtés. Le Club Watercity Park s’ouvre à tous les budgets. Les petits peuvent s’ébattre dans l’eu à satiété. Rien de mieux qu’une soirée à admirer les cygnes au parc Kuğulu pour terminer la journée.

Aller accueillir le soleil à bord d’une montgolfière est l’activité qui a rendu la région de Cappadoce célèbre. Cela donne déjà un aperçu de la nature du séjour que ce sera. Cappadoce doit sa notoriété au nombre de choses hors du commun qui y sont faisables. C’est là, par exemple, que les touristes peuvent dormir dans une grotte. Cette dernière n’a rien à voir avec la conception générale. Les Turcs les ont améliorés et en ont fait des luxueuses habitations, avec vue imprenable. À Cappadoce, les particularités naturelles sont exploitées pour donner le meilleur. L’artisanat local en témoigne.

Quand art, culture et sport se combinent à Éphèse et NemrutDagi

Pour faire un saut dans le passé, rien ne vaut un détour par Éphèse. On dirait une reproduction d’une cité grecque, tellement les vestiges sont bien conservés. Les fresques qui décoraient les anciennes habitations restent même visibles. La ville abrite une des merveilles du monde : Artemision. Il s’agit d’un sanctuaire érigé à la gloire de la déesse de la fécondité : Artémis. Une autre personnalité considérée comme sainte y a aussi laissé son empreinte : la Vierge Marie. On raconte que cette dernière aurait passé quelques instants dans l’église de cette ville. De tous les monuments à y admirer, le théâtre antique reste le plus impressionnant. Il se tient toujours fièrement debout, et les visiteurs peuvent se promener sur sa scène et dans son auditorium. La bibliothèque de Celsus vaut également le coup d’œil.

Pour combiner sport et découverte, rien de mieux que la visite de NemrutDagi. La montée de 2150 m débouche sur d’énormes sculptures. Il s’agit des têtes de divinités, qui sont tombés là suite à un tremblement de terre. De plus amples informations se trouvent sur https://www.marcovasco.fr/. Le meilleur moment pour savourer cet instant reste dans la matinée, dès que le soleil pointe le bout de son nez. Le crépuscule s’y prête également parfaitement. La terrasse, l’autel, ainsi que quelques statues demeurent tout à fait identifiables.

Partir en vadrouille sur la côte lycienne et la côte égéenne

La Turquie n’est pas qu’un amoncellement de vestiges du passé. Elle possède aussi ses coins de farniente. Des plages de rêve, idéales pour se baigner et lézarder au soleil. Les baies tranquilles se succèdent au sable blanc. La côte lycienne vaut qu’on prenne le temps de la savourer. Les balades mèneront vers des pinèdes pour se rafraîchir. Les petits villages en pierre et les maisons troglodytes ravissent la vue. L’odeur de la Méditerranée et des forêts de pin chatouillent les narines. La brise marine caresse la peau. Tous les sens s’éveillent et admirent ce coin sans nul autre pareil. Les anciennes cités grecques défilent, ayant parsemé des traces de leur présence.

La côte égéenne perd le visiteur, qui ne sait plus s’il est encore en Turquie ou s’il s’est transporté en Grèce. En termes d’animation, les villes qui se trouvent sur ce versant du pays sont les plus vivantes. C’est là que se situe Izmir, point idéal pour les touristes en quête de bons restaurants et de magasins. Ceci n’est qu’un exemple. Il y a une multitude de choses à voir sur la côte égéenne.

(12)